Maladie à coronavirus (COVID-19): Voyage Vasco prend position. Communiqué pour diffusion immédiate. En savoir plus
Croisière au long cours

Croisière au long cours

Grand luxe | Publié le 15 avril 2012

Les croisières fluviales représentent une excellente alternative aux circuits en autocar», dit Isabelle Côté, du Groupe Atrium, au retour de sa croisière de sept nuits sur le danube à bord de l’AmaDolce, l’un des 15 navires de la flotte d’AmaWaterways. Cofondée en 2002 par des entrepreneurs allemands et autrichiens, Rudi Schriner, Kristin Karst et Jimmy Murphy, AmaWaterways propose aujourd’hui des croisières fluviales sur six grands fleuves traversant 15 pays européens ainsi que des croisières fluviales en russie, en Afrique du Sud, au Vietnam et au Cambodge.

« Une croisière fluviale, c’est une formule de vacances beaucoup plus reposante que les voyages en autocar, poursuit Isabelle Côté. Pratiquement tous les jours et parfois même deux fois par jour, nous débarquons directement au coeur de grandes villes ou de villages pittoresques. C’est plus agréable que de changer d’hôtel toutes les nuits ou de se retrouver dans un port industriel, comme c’est souvent le cas avec les paquebots. Qui plus est, AmaWaterways met à la disposition des passagers des vélos pour découvrir le plus grand nombre d’endroits.»

Au fil des ans, Isabelle Côté a fait une vingtaine de croisières océaniques, et une seule fluviale. Elle a été agréablement surprise et enchantée par le service, la gastronomie et le confort général de l’AmaDolce sur lequel elle a voyagé en novembre 2011. En dix ans d’existence, AmaWaterways ne cesse d’ailleurs d’accumuler les honneurs, comme le titre de la meilleure compagnie de croisière fluviale décerné par différents magazines spécialisés, dont l’américain Porthole.

« Voilà un navire moderne et haut de gamme qui offre un confort digne des grands paquebots, dit-elle. C’est tout particulièrement vrai pour les cabines. Elles sont spacieuses (au moins 172 pieds carrés), disposant d’un grand lit, d’une grande salle de bain en marbre avec une douche multi-jets et d’une porte patio avec balcon français qui permet d’admirer le paysage dans l’intimité de notre cabine. »

Et quels paysages! De la Forêt-Noire en Allemagne aux grandes plaines hongroises en passant par les collines regorgeant de vignes de la Wachau. Les paysages sont d’autant plus variés que le Danube, avec ses 2 800 kilomètres, est le deuxième plus long cours d’eau d’Europe qui s’écoule le long des frontières de pas moins de dix pays. AmaWaterways y propose des croisières d’une durée allant de 10 à 25 nuits, incluant un séjour de deux ou trois, voire cinq ou sept nuits dans un luxueux hôtel de grandes villes comme Munich, Prague ou Istanbul.

La grande majorité des excursions sont incluses dans le prix de la croisière. Au départ de Budapest, en Hongrie, et à destination de Vilshofen, en Allemagne, Isabelle Côté a ainsi vécu une très riche semaine culturelle en visitant coup sur coup Vienne, Krems, Du?rnstein, Melk et Linz, en Autriche, puis la ville bavaroise de Passau, située dans le sud-est de l’Allemagne. Le tout s’est terminé par un séjour terrestre dans la magnifique capitale de la République Tchèque, Prague.

Qui plus est, la croisière se déroulait sous la thématique de la découverte des vins. sous la direction de deux grands sommeliers américains, Stefen Soltysiak et Christopher sawyer, les passagers de l’AmaDolce ont été conviés à une dégustation quotidienne de grands crus parfois locaux (comme les vins hongrois), parfois internationaux (comme les vins californiens), et même de bières allemandes. « Des visites dans des caves à vins réputées étaient aussi au programme certains soirs », précise Isabelle Côté. Pour compléter le tout, les vins sont compris aux repas du midi et du soir, et le mimosa (champagne et jus d’orange) est offert gracieusement tous les matins.

Construit en Hollande et lancé en 2009, l’AmaDolce accueille 142 passagers, surtout américains, et 41 membres d’équipage dévoués, surtout en provenance de la Hongrie et de la Roumanie. Long de 360 pieds et large de 38 pieds, il comporte quatre ponts, une salle à manger, un lounge, un salon de beauté, un gym avec sauna, et, ce qui est rare, un bain à remous installé à l’avant du pont supérieur. en bonus, l’accès internet est gratuit. « J’ai bien apprécié le fait que le salon et la salle à manger ont été aménagés à l’avant du navire, ce qui assure une quiétude totale des passagers dans leur cabine», témoigne Isabelle Côté.

Difficile de ne pas prendre quelques kilos au cours d’une croisière comme celle-là. Matins et midis, les passagers de l’AmaDolce ont accès à un copieux buffet et, le soir venu, à un menu comportant un vaste choix d’entrées, de plats principaux et de desserts. Classiques de la cuisine française alternent avec des spécialités locales, comme la choucroute allemande, la goulash hongroise ou l’escalope de veau viennoise. Tous les soirs, les passagers recevaient aussi dans leur cabine une fiche de cuisine détaillant la recette et le mode de préparation d’un plat local. En deux occasions, la soirée s’est terminée par des spectacles, l’un mettant en vedette des chanteuses bavaroises fortes en voix, l’autre un violoniste tzigane virtuose.

Délicate attention : quelques semaines après son retour, Isabelle Côté a reçu une carte postale de la directrice de croisière de l’AmaDolce.

Nous joindre


Les champs marqués d'un astérisque (*) doivent être obligatoirement remplis.

Demeurez en contact

Nous joindre par téléphone
Nous joindre par courriel
info@vascolaprairie.com